Locations de vacances de particulier à particulier

La réservation d'une location de vacances

Vous avez trouvé le logement idéal pour vos vacances ? Du contrat aux assurances en passant par le descriptif, les arrhes, l'acompte et le dépôt de garantie, nous avons balisé pour vous le chemin idéal pour réserver une location saisonnière.

 

Le contrat de location et le descriptif. En location saisonnière, un contrat et un descriptif sont obligatoires. Le contrat doit être envoyé au locataire en double exemplaire, qui en retournera un signé sous 15 jours maximum. Le prix de la location doit impérativement y figurer, ainsi qu’un maximum d’informations sur la propriété et les conditions du séjour (charges, durée de la location, montant du dépôt de garantie et du chèque de réservation, désignation du bien, etc.). Le descriptif des lieux, lui aussi obligatoire, apporte au locataire toutes les informations pratiques et techniques relatives au logement de manière plus précise. Pour chaque pièce, il indique son état général et son équipement, dates et horaires de départ et d’arrivée… Pour en savoir plus sur notre modèle de contrat de location et le descriptif, cliquez ici.

 Le versement d’arrhes ou d’acompte. Pour officialiser la réservation, le locataire verse une certaine somme au propriétaire. Elle s’élève le plus souvent à 25% du montant total de la location. Ce chèque est joint à la lettre de réservation envoyée au propriétaire. L’autre information essentielle qui doit figurer dans le descriptif est la nature de ce versement : s’agit-il d’arrhes ou d’acompte ? Si le propriétaire réclame des arrhes, la somme versée par chèque sera déduite du prix total de la location si vous confirmez votre choix. Si le locataire change d’avis, il ne pourra pas récupérer ce montant. L’argent ira directement dans la poche du loueur. Si le propriétaire demande un acompte, le locataire perd la possibilité de se désister et court le risque de se voir demander la somme totale par le propriétaire, même s’il ne désire plus louer le bien. Bref, pour le locataire il est moins risqué de verser des arrhes qu’un acompte. Pour en savoir plus sur les modèles de lettre à employer, cliquez ici

Le dépôt de garantie. En location saisonnière, le propriétaire est en droit de demander, dans le contrat de location, une caution appelée aussi dépôt de garantie. Ses modalités de remboursement doivent également être précisées. En théorie, dans le cadre d’une location saisonnière de particulier à particulier, son montant est libre. En pratique, il représente entre 20% et 30% du loyer. Le versement du dépôt de garantie a lieu le plus fréquemment le jour de l’arrivée après l’état des lieux. Et sa restitution ? Elle se fait au moment de l’état des lieux de sortie, si aucune dégradation n’a été constatée. Cette restitution peut aussi avoir lieu dans un délai raisonnable fixé par écrit dans le contrat de location (entre 7 et 10 jours en moyenne).

L’assurance en location saisonnière. S’assurer n’est pas une obligation en location saisonnière. Néanmoins, il est conseillé de demander au propriétaire si le logement est bien couvert pendant la période où vous l’occuperez. Si le propriétaire n’assure pas le logement pour le compte de tous les locataires successifs, le locataire doit le faire lui-même pour le temps de son séjour. Comment ? En faisant jouer la clause « villégiature » de son assurance multirisque habitation s’il en a une, ou alors en souscrivant une assurance temporaire auprès de sa compagnie.

Le conseil "en plus" de PAPVacances :
Savoir poser les bonnes questions au propriétaire. Vous vous apprêtez à réserver la perle rare trouvée pour l’été prochain ? Assurez-vous qu’aucune information essentielle ne vous a échappé, en posant des questions supplémentaires au propriétaire. Exemples : le logement est-il facilement accessible ? Est-il équipé pour les jeunes enfants ou les bébés ? Y a-t-il des vis-à-vis, du bruit, une route passante à proximité ? Les plages sont-elles de sable ou de galets ? Abordez tous les points que vous jugez nécessaires (faites une liste). Vous limiterez ainsi les risques de malentendu sur les réelles qualités de la maison que vous envisagez de louer.


Publié par
© PAPVACANCES.fr - 8 sept. 2016