Locations de vacances de particulier à particulier

Comment faire l'état des lieux et l'inventaire en location saisonnière ?

Vous connaissez le secret des bailleurs pour s’assurer une location saisonnière sereine ? Faire systématiquement un état des lieux et un inventaire à l’arrivée et au départ des vacanciers. Retrouvez nos conseils pratiques pour passer « haut la main » ces deux étapes incontournables.

Pour récupérer son bien en bon état et avec tous ses équipements, le propriétaire d’une location de vacances doit prendre des précautions. La principale : rédiger conjointement avec son locataire un état des lieux d’entrée et de sortie, ainsi qu’un inventaire.

Qu’est-ce qu’un état des lieux en location saisonnière ?

Il s’agit d’une description écrite et précise de chaque pièce du logement que vous offrez à la location ainsi que de son mobilier. Dans ce document, vous décrirez l’état des murs, des fenêtres, des sols ainsi que celui des installations sanitaires, électriques et de chauffage. Prenez également soin d’intégrer dans votre document le matériel électroménager et les literies. Tout ce qui est susceptible d’être endommagé pendant l’occupation par les vacanciers doit apparaître sur votre document.

Astuce : vous pouvez ajouter des photos à votre état des lieux. Mais attention, pour être opposables en cas de différends à la fin des vacances, elles devront être signées par le bailleur et le locataire.

Nous vous conseillons d’utiliser un formulaire type d’état des lieux disponible sur notre site. Il est suffisamment détaillé pour vous permettre de ne rien oublier lors de cette formalité ; formalité que vous devrez d’ailleurs réitérer à l'entrée et à la sortie de chaque nouveau vacancier. Le modèle type d'état des lieux PAP est téléchargeable ici.
Attention. Soyez précis et soucieux des détails pour remplir ce document essentiel. En effet, en cas de désaccord avec le locataire en fin de séjour, c’est ce document qui fera foi.

A savoir : pour être valable et opposable, les états des lieux entrant et sortant doivent être datés, paraphés et signés par le propriétaire loueur et le locataire saisonnier.

A quoi sert un état des lieux en location saisonnière ?

Même s’il n’est pas obligatoire, nous vous conseillons d’établir par écrit un état des lieux entrant et sortant à chaque nouveau locataire. Pourquoi ? Ces formulaires constituent une garantie aussi bien pour le bailleur que pour l’occupant des lieux en cas de dégradations sur le bien et ses équipements.
Le principe est le suivant : en l'absence d'état des lieux d'entrée, le bailleur est réputé avoir donné un logement en bon état de fonctionnement. En contrepartie, en l'absence d'état des lieux de sortie, le locataire est réputé l'avoir restitué en bon état également.
En bref, prendre le temps de faire un état des lieux à l’arrivée et au départ d’un locataire évite bien des soucis, car c'est votre unique moyen de prouver les dommages subis par votre bien. De plus, en cas de dégâts attestés par l’état des lieux, le propriétaire est autorisé à prélever directement sur le dépôt de garantie, la somme nécessaire aux réparations et remplacements divers. Il devra néanmoins fournir des devis et des justificatifs des dépenses engagées.

Pourquoi réaliser un inventaire ?

Autre formalité fortement conseillée, l’inventaire de votre location saisonnière. En quoi cela consiste-t-il ? Il s’agit de répertorier l’ensemble des éléments de mobilier, de literie, de vaisselle, de décoration ainsi que tous les équipements de confort du bien que vous proposez à la location saisonnière.
Pour ce faire, rien de tel qu’un tableau. Faites une colonne dans laquelle vous ferez figurer les types de mobilier ou d’équipement par catégorie : meubles, luminaires, équipements électroménagers, ustensiles de cuisine, linge de maison, etc. Précisez à chaque fois, dans une autre colonne, le nombre et l'état de chaque élément lors l’entrée dans les lieux (2 tables, 12 chaises, 1 canapé lit, 4 plafonniers, 5 lampes de chevet, 30 fourchettes, 2 miroirs…). Enfin, prévoyez une colonne dans laquelle vous préciserez le nombre d’accessoires ou d’objets manquants ou ainsi que les dégradations éventuelles à la fin de la période locative.  

 Important : l’inventaire, pour être opposable, doit être daté, paraphé et signé par les deux parties (propriétaire et locataire). 


Publié par
© PAPVACANCES.fr - 7 mai 2019