Locations de vacances de particulier à particulier

Locations saisonnières et animaux, les règles à connaitre

Louer un chalet à la montagne ou une villa au bord de la mer avec votre chien ou votre chat ? C'est possible mais ça s'anticipe. Car le propriétaire n'est pas forcément obligé d'accepter votre compagnon à quatre pattes. Pense-bête pour partir en vacances avec vos animaux préférés.

Partir en vacances avec son animal domestique, c’est le choix que font 40% des français* et on les comprend. Cependant tous les propriétaires de locations saisonnières n’acceptent pas les bêtes par crainte des dégradations ou encore des nuisances. Voici un bref rappel des règles à suivre pour s’assurer un séjour serein avec son fidèle compagnon à quatre pattes.

4 conseils pour vos vacances avec un animal :

  • Vérifier avant de réserver que les animaux sont bien autorisés dans le logement
  • Assumer ses responsabilités en cas de dommages ou de nuisances
  • Prendre des précautions avant et pendant le séjour
  • Pourquoi ne pas faire garder son animal ?

La présence d’animaux est-elle autorisée dans le logement ? Depuis 2012, tout propriétaire d’un meublé de tourisme peut interdire, dans le contrat de location, la présence d’animaux domestiques dans son logement. En outre, si le bailleur accepte les animaux dans la location, il peut prévoir un dépôt de garantie plus élevé afin de couvrir d’éventuel dégâts causés par l’animal. Conseil :avant de réserver votre maison de vacances, assurez-vous auprès du loueur que votre compagnon est le bienvenu. A savoir : le propriétaire a le droit de prévoir un nombre maximum d’animaux autorisés dans le logement, ou encore de limiter cette autorisation à ceux classés dans la catégorie « non dangereux ».

Qui est responsable en cas de dommages ou de nuisances ? Si votre animal est accepté dans le logement que vous occupez le temps de vos vacances, vous êtes cependant responsables des dégâts qu’il pourrait y causer. Il en est de même pour les troubles de jouissance qu’il pourrait provoquer. En clair : si votre compagnon dégrade la location saisonnière (mur, sol, plantes…) ou encore les meubles, c’est votre assurance responsabilité civile qui jouera. Si votre chien aboie de façon intense durable et répétitive (cf article R.1334-31 du code la santé publique) vous vous rendez responsable de tapage diurne ou nocturne selon l’heure, ce qui est passible d’une amende de 450 euros.

Quelles précautions pendant votre séjour ? La première des conditions pour passer un séjour sans problème avec un animal dans une location saisonnière, c’est d’anticiper les éventuels problèmes. Comment ? Veiller à nettoyer très régulièrement pendant le séjour les poils de votre animal sur le sol, les fauteuils… Aérer la maison ou l’appartement tous les jours afin d’éviter aux odeurs de s’installer de manière durable. Ne laissez pas votre animal seul dans le logement surtout s’il s’agit d’un gros chien, et prenez le temps de le sortir régulièrement ainsi que de jouer avec lui. Enfin assurez-vous avant de partir qu’il y a un vétérinaire à proximité pour ne pas être pris de court en cas de pépin de santé de votre animal.

Pensez-y : Emportez quelques objets familiers de votre animal afin qu’il se sente un peu chez lui dans la location de vacances ? Son écuelle, son panier ou encore quelques jouets et ses croquettes favorites le rassureront à coup sûr.

Pourquoi ne pas faire garder votre animal ? L’autre solution qui s’offre à vous, est aussi de faire garder votre fidèle compagnon par un proche ou encore par des professionnels. Il existe des sociétés de « Dog sitting » qui trouveront une famille d’accueil à votre chien ou votre chat, moyennant finance. Vous pouvez aussi avoir recours aux chenils et pensions, qui constituent une autre alternative tout à fait valable. Cependant, pour partir l’esprit tranquille, assurez-vous en amont de la qualité de ces établissements et des soins qu’ils prodigueront à vos bêtes. Enfin, un nouveau mode de garde d’animaux commence à voir le jour, l’échange entre particuliers, qui comme son nom l’indique est gratuit et collaboratif. Bref, confier ou faire garder son animal se prévoit à bien l’avance, alors ne vous y prenez pas au dernier moment, au risque de vous retrouver le "bec dans l'eau".

*Etude Ipsos Avril 2016


Publié par
© PAPVACANCES.fr - 13 déc. 2017